31664222

Discussions avec torts et travers

18 novembre 2005

B, B comme blog

Faut qu’j’vous dise avant que la semaine ne se termine.
Le blog, c’est quelque chose de formidable.

Je ne retiens vraiment que cette idée de partage gratuit de nos vies et de nos idées (surtout pendant que les barons, ducs, comtes et autres vendeursdecouillesenboite de ce minuscule univers se débattent pour savoir qui postera le plus haut [1]).
Et nous ne sommes pas contraints d’en faire des carnets intimes. Non, monsieur le journaliste fainéant, ce n’est pas que ça, les blogs. Plus aujourd’hui si cela ne l’a jamais été.

Il y a des lectures auxquelles on s’habitue. On accepte la vision sans voyeurisme de quelques vies ; on les suit, on les découvre, on apprend à les connaître si le temps nous en donne le loisir ou le loisir le temps, on s’inquiète pour, on rigole ou sourit avec, on essaye de réagir avec justesse.

Plus le temps passe, plus je m’aperçois cultiver mon ancienneté de carnetier léger et, sans aucun doute pénible par bien des aspects, qui continuent résolument de me satisfaire. Tant pis alors. Pour vous.
Mais il n’est pas question de moi.

Je poursuis à la première personne tout de même.
J’étais, dans un groupe d’amis, pardon, dans feu un groupe d’amis, le papa précurseur, celui qui se détache du monde qui vit avant les autres, celui qui est montré du doigt car devenu différent aux yeux de tous. Des miens également.
Quelques années passent, les enfants montrent aussi, chez eux, le bout de leurs cordons ombilical.
Je suis spectateur.
J’ai commencé dans les blogs avec cette impression étrange de n’avoir autour de moi que des lecteurs-trices sans enfants. Il y avait donc une part de moi-même qui restait presque hors sujet.
C’était bien sûr une erreur, les enfants n’ont jamais empêché de bloguer, bien au contraire, c’est sujet hautement drôlatique et foisonnant d’idées de nouvelles notes.

Mais je reviens sur ces autres blogs que je lis ou découvre par pans entiers de vies.
A travers la fenêtre monitorée, je réagis grâce à tous ces auteurs.

Et aujourd’hui, comme je l’étais été pour d’autres blogueurs telle que la naissance des minis highlowmix et briographe en direct presque de la sortie de la clinique, telle que pour les évènements qui rythment la vie des enfants Kadi, Vinvin, Jid et tellement d’autres, je suis gratuitement heureux. Sans rien demander, juste en les lisant.

Et donc, ce 18 novembre, j’apprends qu’Anne et son Amoureux entrent dans l’activité de gonflage maternel.
Cela veut dire que, tout comme Jid, je vais suivre leurs pérégrinations.
Alors je suis un heureux, pour eux.

Et là, je me dis que c’est bien un blog, c’est simple.

Je me suis dit aussi qu’Anne et l’Amoureux entraient dans une période que j’avais vécu comme formidable.
Je crois que j’aurai aimé avoir un blog en 2000 et 2002.

Je me demande bien si un troisième enfant ne serait pas une bonne idée, juste pour vous raconter… [2]

 

[1] Je vous conseille résolument l’étude de Nico à ce sujet (4 articles à aprtir de celui-ci). C’est construit, sobrement neutre (environ à peu près) et très instructif.

[2] Euh, chérie, je me suis peut-être emporté là, tu sais bien que j’écris sans me relire hein, tu le sais ?

Posté par barnabe à 15:45 - 1, 2, 3, blog - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • Merci Barnabé de ces gentils mots. Je suis très touchée et je suppose que L'Amoureux le sera autant que moi (même si pour lui c'est RTT donc jour sans blog, sauf exception).

    Qui a dit que le quotidien, l'amour, les enfants, le rire et les colères, c'était léger ? Si je ne m'abuse, et n'en déplaise aux barons, vicomtes et vendeurs, c'est bien ça, la vie. Telle qu'elle existe depuis le quasi début.

    Je te fais une bise affectueuse et ... humhum... tenez-nous au courant pour le troisième !

    Posté par Anne, 18 novembre 2005 à 16:01
  • Posté par swahili, 18 novembre 2005 à 18:11
  • > Phany
    Le troisième ?
    Disons que l'on va continuer de s'entraîner pour rien...

    Posté par Phany, 18 novembre 2005 à 18:30
  • Tout à fait le blog, c'est quelque chose de simple.

    Posté par Denis, 18 novembre 2005 à 18:39
  • C'est super cette petite planète qui fédère une micro-société d'humains humains !

    Posté par NGK, 18 novembre 2005 à 19:02
  • Voici un résumé des blogs et de ce petit monde dans lequel j'évolue avec un grand plaisir, qui correspond très bien à ma vision.
    Pourquoi vouloir à tout prix cataloguer les bloggueurs ?
    Nous sommes nous, tout simplement..et avec un palaisr renouvelé tous les jours

    Posté par Syl, 18 novembre 2005 à 22:12
  • J'évolue un peu tardivement et en fin de semaine, les doigts dérapent.... cette fois-ci je pense que mon lien ne sera pas "foireux " !

    Posté par Syl, 18 novembre 2005 à 22:13
  • Troisième seulement ? Nous, nous parlons d'un futur quatrième. Vous êtes un peu en retard ! ;o)

    Posté par Doc_doc_entrez, 18 novembre 2005 à 23:11
  • Moi, j'aurais aussi bien aimé un blog pour narrer l'émergence de mes nains....mais en 1986 et 1989, le mot n'avait pas été inventé, Internet était aux mains des militaires, Le Minitel était le top technologique, les téléphones avaient tous des fils, Berlin un mur, etc....finalement ces années 2000 n'ont pas que des inconvénients.

    Posté par Georges, 20 novembre 2005 à 00:17
  • C'est vrai que les blogs scintillent plus quand ils racontent la vie des nains et l'arrachage de cheveux des parents ...

    Posté par ardente, 21 novembre 2005 à 13:45
  • Mignon comme tout

    Posté par jid, 21 novembre 2005 à 21:42

Poster un commentaire