31664222

Discussions avec torts et travers

31 mai 2006

web v2.006 (3)

Lors de notre séminaire annuel masculin, il est un paramètre invariable et un sujet de conversation classique : le mythe de la boudine du trentenaire.
Il est connu que la mise en couple et/ou que la mise en paternité entraîne des extensions abdominales souvent non musculaires. A moins que ce ne soit le passage de la trentaine galopante. 

De nos anciens concours de la boudine d’Or, il ne reste même plus l’esprit de compétition. Les élections à bidons levés se passent de commentaires car le podium reste stable. Aurions nous atteint la circonférence de sagesse ?
Ceux qui se bataillaient le bout de gras voilà 5 ou 10 ans se regardent désormais respectueusement avec l’attitude de l’athlète satisfait de son classement.
Cet immobilisme physique pose cependant quelques questions sur la physiologie de certains artistes dégagés de la cause. Quelques uns s’excluent eux même du mouvement en conservant une certaine forme fine qui ne fait plus l’unanimité. Ces exceptions humaines ont beau mettre en avant un minuscule gonflement ventral après une sévère absorption houbloneuse, ils ne trompent personne. Malgré des régimes équivalents, les disparités persistent.

Faisant fi de ces différences physiques (toutefois présentables dans les bars et pubs), le web prend son essor dans le tripotage du ballon rond. Cette année fut difficile à ce sujet.
Etaient-ce femmes et enfants qui nous épuisent tant tout au long de l’année ?
Etait-ce la météo capricieuse qui soulevait le sable fin des plages du Nord ?
Etait-ce l’humidité des pelouses grasses et le regard bovin des moutons picards ?
Etaient-ce les pintes de Leffe et de Guiness ou les vodka-caramel de la nuit ?
Mais nous étions en petites formes pour nos trois cessions, l’une sur sable, les deux autres sur herbe. 

En prenant un peu de recul pour a-na-ly-ser les performances, j’ai constaté que notre activité cérébrale était en décalage avec le déploiement de nos capacités physiques. Je crois qu’il s’agit de l’inertie de nos corps devenue trop importante.
Nous avons même observé des chutes étonnantes suite à l’entraînement d’un ventre vers la gauche ou la droite. Nous sommes devenus des exemples einsteiniens de la physique moléculaire à l’échelle du footballeur, des sortes d’e=mc² sportifs. Nous devons désormais tenir compte d’un ralentissement accentué et d’un redémarrage lent après modification de trajectoire. Newton était en nous. Nous subissions la gravité latérale de la boudine.
Autant dire que la moindre accélération (même progressive) était fatale à l’adversaire. Nous avons vu des reprises de volées saccadées, nous avons inventé le ralenti temps réel, les tacles et dribbles à la Matrix. Nous sommes des précurseurs.

Je me suis surpris moi-même en temps de réaction. La vision du jeu, l’anticipation, Michel P. le dit, c’est très important. Habitué aux joutes gazonnées, mon flair et mon œil du tigre agitaient mes neurones ; l’influx nerveux se déclenche. Œil, nerf optique, traitement de l’information par diverses aires cérébrales, décision et envoi de l’ordre aux muscles en quelques millisecondes.
C’est après que ça se gâte. Mes jambes n’avaient pas encore bougé que mon cerveau était déjà deux ou trois actions plus loin. C’est très perturbant comme décalage. Il fallait que je ralentisse mon cerveau. Il faut adapter notre optimisme psychologique face au ballon.
Je me suis vu dire à mes jambes ‘mais vas-y ‘tain avance’ mais nada, le tibia adverse ou la balle passait à un mètre.
Il est des conditions où des membres se désolidarisent d’un groupe. 

Enfin, tout cela n’est qu’une question d’entraînement régulier.

Oui.

 

Posté par barnabe à 08:32 - WEB - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Happy 35, Mister Bedaine (mais ça ne se voit pas beaucoup, tu la caches bien !!!). Des bisous de nous 3.

    Posté par Anne, 31 mai 2006 à 08:46
  • c'est ici qu'on souffle des bougies?

    Posté par Cécile, 31 mai 2006 à 09:06
  • Irrésistiblement comique, ta narration, barnabe !

    Posté par jujuly, 31 mai 2006 à 09:08
  • Happy birthday !!

    Happy birthday Bar nabé !

    Posté par smilygirl, 31 mai 2006 à 09:27
  • 35 ?!!? Nannn spa possible voyons ! Comment peux tu en être à 35 alors que je viens de passer les 30 ?
    Bon Anniversaire Mister B.

    Posté par heidi, 31 mai 2006 à 10:20
  • Il paraît que le patron nous offre sa tournée ?
    Bon anniv Barnabé !

    Posté par swahili, 31 mai 2006 à 10:42
  • Bon anniversaire, Barnabé. Et longue vie à toi et tous les tiens. Bisous !

    Posté par Anitta, 31 mai 2006 à 12:33
  • Bah, je venais pour vendre la mèche, mais je vois que d'autres l'ont fait avant moi. Alors à quoi que je sers moi dans cette histoire !
    Re-bon anniversaire tout de même...et ne râle pas ce soir devant tes cadeaux, sinon...!

    Posté par Phany, 31 mai 2006 à 12:42
  • Hu hu hu... J'ai bien rigolé en lisant ton post. C'est que je suis encore plus vieux. Mais d'après mon père, le vrai coup de vieux survient le jour ou on est battu à la course par son fils.
    Ca ne devrait pas t'arriver grâce à ta science du tacle !


    Mais bon surtout, je m'en serais voulu de ne pas te souhaiter aussi un BON ANNIVERSAIRE.
    Et tu peux considérer que tous tes récents efforts physiques méritent d'être récompensés par une part de gateau dite "No Limit".
    En plus ce soir, encore match de foot à la télé !

    T'es gâté toi !
    )

    Posté par LaVitaNuda, 31 mai 2006 à 13:12
  • Donc si j'ai bien tout suivi, les 12 nains c'est pour toi !

    Là, il, est vrai que ta Dame est dure... Te demander d'organiser ton propre anniversaire avec tes potes du web 2.006, ce n'est vraiment pas fair-play.

    Tu dois vraiment l'aimer

    Posté par Pem, 31 mai 2006 à 15:22
  • Happy hour, Barnabiche !

    Tu nous fais tellement rire avec ta note qu'à force de se masser les côtes, on va finir par la perdre, notre boudine. Hi hi hi.

    Posté par Richard G., 31 mai 2006 à 16:38
  • haha, en fait le gros bide c'est parce qu'une fois mariés, les mecs se reposent sur leur femme, les laissant tout faire, puisqu'encore une certaine société le veut, mais les temps changent.
    quoi qu'il en soit
    JOYEUX SUPER BIG NANNIVERSAIRE !!
    Je te fais des bisailles mon gros, c'que t'es vieux quand même...

    Posté par 4, 31 mai 2006 à 18:25

Poster un commentaire