31664222

Discussions avec torts et travers

05 septembre 2007

Moi(s) et en moi(s) - Août 2007

Le truc idiot je vous dis. La reprise du rythme, le baptême de la petite, la digestion, la rentrée. Et là, paf, on ne sait plus déjà le mois d’août, le temps de novembre, le début en fin de vacances, la reprise du championnat.
Et puis le temps des notes qui disparaît. Et là, dingue, je vous dis, le cinq septembre, j’ouvre et je me dis, dingue, déjà le cinq.
A quoi ça ressemble un bilan de mois passé un cinq ?
Pourtant, je m’étais lâché un peu, en août. Lâcher les chevaux, à couilles rabattues comme on dit chez moi.
Il suffisait de regarder le vingt heures devant les pistaches et hop, le bon sens apparaît (mon bon sens, c’est relatif) et les didis s’agitent sur le clavier pour de la dénonciation libre de la bêtise humaine.
V’là l’entreprise. La critique de la raison impure. Humaine quoi !

A côté, la bêtise, j’y participe en direct sans différer quoi que ce soit. Vous verriez ma boite. Peut-on dire « sa boite » ? C’est marrant ce côté appartenance, ça rime avec reconnaissance. Comme si la sociologie rimait avec la psychologie de chacun. M’enfin, il parait qu’en passant le seuil de l’entreprise qui t’emploie, tu entres dans la société avec un grand S et il se peut que tu en aies besoin. Bref, je participe à l’élévation de la bêtise avec ma petite pierre. Quoique la pierre, je t’en ferais bien un nouveau mai 68 d’open space.

Je ne me souviendrai pas du mois d’août. Pas un apéro du soir sur la terrasse, pas une canicule, pas de retour en voiture avec les vitres ouvertes et la musique plus forte.
Fichu temps. Alors août, ce n’est que de la météo entourée de faits divers.

Bon, vous avez compris. Je n’ai rien à dire.

Posté par barnabe à 19:17 - Moi(s) et en mois(s) - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire