31664222

Discussions avec torts et travers

15 septembre 2007

Motel japonais (ou presque)

3352Il y avait Tokio Hotel dans le Grand Journal de C+ vendredi soir.
Brel, Sardou, les musiques des voyages en famille quand la bande de la k7 fondait dans l’autoradio non climatisé, j’assume pleinement l’héritage parental (certes je ne suis pas allé jusqu’à Luis Mariano). Mais là, je n’ai pas d’obligation inconsciente. 

Je croyais que ce petit groupe de jeunes ados était français. Sûr que s’appeler Tokio Hotel et chanter en français, cela s’exporte mieux que des Fatals Picards. Encore que, je pensais que TH (faisons jeune, nommons en initiales) était une sorte de Kyo.
Et puis le style androgyne du chanteur, ses petits bras sans muscle, son absence de poils sur le museau… Je me méfie.
Bien sûr, lorsque je baroude sur le net dans mes playlists, je tombais dessus, mais, je zappais.
Il ne manquerait plus qu’un nouvel Indochine pointe son pif. Indochine, pour un fan de Téléphone, c’est insupportable.
J’apprends donc que TH est germain, qu’il y a une recrudescence de demandes des classes d’allemand au collège. Quand jer_g pense à Rolf et Gisela, je suis assez éloigné de mes anciens standards de capilliculture teutons. Ich lerne Deutsch à l’époque et je n’aimais pas ça. D’abord, la prof d’allemand était toujours plus moche que celle d’anglais. Sauf celle qui mangeait des œufs durs en classe pendant les contrôles mais c’est une autre histoire. 

J’apprends également que contrairement aux apparences, ces petits gars sont à peu prêts majeurs et qu’ils aiment le hurlements de fans de Bruel reconstitués. Imaginez un groupe de rock rempli de petit Bruel et vous obtenez un effet bœuf.
Bref, ils sont responsables de leurs actes, ils se tatouent, ils aiment le rock.
N’empêche, quand je pense aux litres de spray fixant.
Jacques, si tu m’entends, ne regrette pas ton école des fans. 

Je suis donc très méfiant envers TH. Non, je n’irai pas écouter leurs tubes. Nena et ses 99 Luftballons de 84 doivent constituer éternellement toute ma connaissance de la chanson allemande (hors chants de la fête de la bière munichoise, entendons nous).
En fait, je suis très inquiet. Je ne veux pas écouter TH parce que, je me connais, je suis capable d’aimer.

Posté par barnabe à 09:43 - Critiques faciles... - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est effectivement un risque à prendre, mais même si tu appréciais, tu ne serais peut-être pas obligé de l'avouer publiquement...

    Posté par puccannick, 15 septembre 2007 à 12:23
  • Mais qu'est ce qui se passe Barnabé ! Tu vas pas écouter TH quand même, t'es devenu fou ?
    C'est Coach Ray qui te sors par les yeux !
    (rien à voir mais au cas ou)
    Aller tiens bon ! Je ne te laisserai pas tomber du côté obscur de la force !

    Posté par LaVitaNuda, 17 septembre 2007 à 17:16
  • j'ai rencontré un vieux copain hier, je lui demande comment ça va? - lui: pas du tout...- moi qu'est ce qui ce passe...- lui c'est la faute à TH elle n'écoute plus que ça...
    renseignement pris les filles sont folles de ce groupe, elles font ce qu'elles veulent, mais ça m'a bien fait rire tout ce cirque...

    Posté par humour japonais, 10 octobre 2007 à 20:35

Poster un commentaire