31664222

Discussions avec torts et travers

31 janvier 2009

Pyramide(s)

Il y a toujours des romans à écrire de ces boites qui occupent la plupart de notre temps pendant qu’on aimerait mieux cueillir le raisin ou simplement ne rien faire.

Argh, je me retiens. Oui, vous savez à cause du net et de ce que des gens en font aujourd’hui. Alors, je pourrai dire cependant que dans mes « équipes » il y a ce genre de réaction : un RTT refusé pour des raisons aussi simples que « mais si je te laisse prendre ton RTT ce jour là, il n’y a plus personne dans le service » équivaut à un arrêt maladie du jour dit du salarié.

Tant pis alors pour les dégâts collatéraux, la désorganisation, le report du volume de travail sur d’autres qui ne savent pas faire et qui eux aussi désorganisent leur propre boulot. Parce que le show must go on. Et le gars va venir chercher sa feuille de paye lundi en contestant en exprimant le fait qu’il n’est pas assez payé de son labeur.
Et je ne pourrai pas lui dire le contraire puisque je pense la même chose. A quand le moment où je choisirai aussi mes arrêts maladie, ou encore que je choisirai l’un de ces médecins complaisants. Moi, je ne peux pas pour le moment, le médecin de famille, c’est mon voisin à deux maisons. Et je ne peux pas non plus car je ne comprends pas cette mentalité. Parce que j’ai un sale caractère qui tente l’exemplarité.

Pendant que mon propre sale chefaillon me donnait ma fiche de paye également en m’expliquant « étant donné la situation économique… ». Il connaissait la phrase par coeur, il venait de l’utiliser dix fois au moins à d’autres collègues non amusés. Je lui expliquais qu’il ne comprenait rien à mon taf.
Tu parles Charles, qu’en pensez-vous d’un chefaillon qui vous avoue sans une once de gène que finalement, il ne sait pas ce que je fais de mes journées. Journées de 10 heures quand même, lui à 20 mètres de mon bureau. Petit con va. T’as même pas encore ce statut de grand con. Tu es même en train de passer au vieux con.

Et puis, au dessus de lui, dans les sphères floues des hautes strates, il y a quelqu’un qui lui donne sa feuille mensuelle en lui expliquant qu’étant donné la situation économique…

Entre rires et larmes, j’ai choisi. Je fais une note. C’est un Do. Parce qu’on a tous le dos large.

Pyramide
Il existe de plus jolies pyramide ailleurs (ah, ah)

Bande son: Ours - Le cafard des fanfares

Posté par barnabe à 10:46 - Critiques faciles... - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Jolie phrase de fin.
    Ah, que veux-tu mon chéri, nous avons trop de conscience professionnelle...je pense que c'est lié à notre éducation.
    Mais qui dans le fond, se prend moins le chou ?
    Allez demain, nous resterons au lit simulant une improbable migraine ou une gastro éclair !

    Posté par Phany, 01 février 2009 à 10:34
  • J'ai failli commenter ce billet hier en disant "et si lundi on restait tous à la maison". Et bien crois-moi, sur la route, j'ai bien regretté de ne pas l'avoir fait.

    Posté par Anne, 02 février 2009 à 09:19

Poster un commentaire