Discussions avec torts et travers

13 septembre 2004

Barnabé s'y croit

Après une semaine d'activité, un premier bilan s'impose, je côtoie plein de gens dont beaucoup ne m'étaient pas inconnus. Je m'aperçois de nouveau qu'il faut être patient pour arrêter le passant qui passe. La diversité du monde m'épate d'une façon extraordinaire et c'est peut-être finalement cela qui me manquait. La création d'un blog passe par une mise ou une remise en question. De savoir ce que je dois écrire ou non, la façon dont il faut aborder les sujets. Surtout que depuis ma première note, je ne suis pas franchement... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 10:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 septembre 2004

Le 11, définitivement

  Dans un an, je ne me rappellerai sans doute pas que j'avais travaillé en ce 11 septembre 2004. Un samedi pourtant, mais exceptionnellement, c'est aussi agréable d'être au calme, Stephan Eicher peut s'exprimer sans déranger mes collègues. Il fait encore beau pour ce samedi de septembre. Il faisait beau aussi il y a 3 ans.   « Une belle journée, un matin clair, sans nuage à l'horizon, Et demain j'espère, ne fera pas exception. »   Ils avaient raison de dire que le monde avait changé après. ... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 10:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 septembre 2004

Barnabé, l'obsédé

  Toujours en train de me demander ce qui a pu se passer chez Ludivine Sagnier entre 'Huit femmes' d'Ozon et 'La petite Lili' de Miller, je chope une phrase qui traîne dans un dialogue : « Vous les hommes, vous avez un problème avec les belles femmes ! ». Mais revenons à Ludivine qui porte encore l'adolescence naïve sur son visage à son quart de siècle d'existence alors que pffff, ça décoiffe, ça souffle dans les bronches côté physique. C'est tout l'art du cinéma de modeler des acteurs et actrices sur... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 18:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 septembre 2004

Le minimum syndical de Barnabé

Ça va bien Barnabé de le faire soft ton blog mais il est peut-être temps de secouer le cocotier. On parle de service minimum dans la fonction publique. Je ne vais pas déblatérer sauvagement des idées préconçues qui flirtent bon avec un éventuel assaut syndical. Il s'agit juste d'un sentiment personnel.   Point de question sur le taux de productivité du fonctionnaire des impôts qui nous envoie publipostement nos chères déclarations. Point d'interrogation sur le projet de fermeture des petits bureaux de poste à cause de... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 08:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 septembre 2004

Les habits de Barnabé

Toujours dans la logique du démarrage d'un blog, il y a les liens qui me manquent. Plein de liens, appelons-les links pour faire fun, anglophile avéré et moderne. Cela appartient à l'habillage d'un blog (puisque je vous le dis).   Quand je me sens vieux j'utilise l'anglothérapie. L'anglothérapie ne consiste pas à l'introduction de triangles et diverses formes géométriques dans je ne sais quels orifices que l'ingéniosité de l'évolution humaine a offert à nos corps musclés et libidineux, mais consiste simplement à utiliser des... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 13:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 septembre 2004

Ce qui va se passer chez Barnabé

Mon petit Barnabé, tu n'as pas encore dit ce qui allait se passer ici. Alors bon, il est hors de question qu'on me traite de journal intime. Je n'ai absolument rien contre les journaux intimes, bien au contraire, ils retracent souvent des bribes de vies dans lesquelles on se retrouve, on se découvre ou on se dit que c'est n'importe quoi. Les journaux intimes, on en est proche ou non à la lecture en fonction de ses propres expériences. Curiosité et familiarité. Je ne peux même pas dire que j'ai passé l'âge des journaux... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 15:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 septembre 2004

Barnabé et son nom

Il faut toujours satisfaire ses lecteurs, leur répondre, leurs offrir des sushi en chocolat, les flatter. Pourquoi Barnabé finalement ?   A l'origine, il n'y avait rien, puis le big bang, l'univers, les systèmes solaires, la Terre, la vie, le crapaud et nous. J'ai volontairement condensé les diverses aventures qui rythment l'origine jusqu'à Barnabé parce que je n'ai qu'une page, alors vous êtes priés de vous rendre dans la première encyclopédie pour en savoir plus. C'est pas marqué scientifique là. Enfin, ça ne l'ai... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 14:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 septembre 2004

La vie rêvée de Barnabé

J'avoue que le titre de la note est un peu réducteur, ou alors plutôt c'est la page qui est un peu trop courte. Car si vous avez bien suivi, j'annonçais, non sans fierté pas plus tard qu'hier, qu'une seule page par note est suffisante pour exprimer ses pensées.   Déjà, je me suis dit ce matin qu'il fallait changer quelque chose, un truc bête comme un cadre qui ne va pas bien avec la sculpture en rotin qui trône sur la télé. Hier ce fut, Le monde de Barnabé comme titre, aujourd'hui ce sera : Le monde selon Barnabé. ... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 09:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 septembre 2004

Quand Barnabé arrive

Première note qui ne sera peut-être pas la dernière. Après avoir assez longtemps observé le microcosme de l'univers des weblogs, par ci, par là, je me décide à tenter une nouvelle expérience. L'objectif, s'il peut se tenir comme on tient une bonne résolution de début d'année (c'est dire), sera d'apporter des extraits du monde du Barnabé. Le monde et la vie de Barnabé ne sont pas différents de ceux d'un autre Barnabé.   J'en vois déjà qui décrochent. Mais si ça se trouve, je parle, j'écris dans le vide. Voilà que je... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 14:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]