31664222

Discussions avec torts et travers

14 novembre 2006

Focus

Message à caractère inutile et forcément monologuistique. 

Ce ne sont même pas des notes après tout et cela depuis un petit moment.
Moment attribué à quelques mois plus tôt si je devais compter.
Putain, plus de trois ans de blogs et pif, en toute honnêteté, l’addiction était présente, jusqu’à écrire pendant les vacances. 

Voyons, un peu de recul.
Qu’est-ce donc, lorsque je ne peux passer une journée sans culpabilisation latente.
Ouais, contre le fait que je ne lis pas tout le monde, même les plus fidèles, les plus proches.
Aussi contre le fait que ne pas alimenter ce truc fait tomber dans l’oubli à une vitesse médiatique.
Alors il me fallait cette connexion, ne rien rater autour, ne pas laisser trop de jours, respecter cette règle à la con auto-imposée d’une note par jour.
Ouais, sauf qu’une note par jour, il faut que j’en sois satisfait. Sinon, je me dis bof. 

Ce n’est pas tant que le plaisir de l’écriture n’est pas là, je l’aurai sans doute toujours celui-là. C’est cependant une question de lassitude. Comme un chien qui tourne dix fois autour de son tapis avant de se coucher. Il se dit comme ça, ah non plutôt comme ça, non un peu plus à droite, ah non j’ai trop tourné là je vais dépasser, zut j’ai encore fait un tour pour rien, ah tiens le tapis est sale de ce côté, voilà c’est pas trop mal.
Alors je me cherche. Et c’est d’un ridicule de se chercher à une moitié d’existence réelle statistique (juste un peu moins de la moitié à tout casser).
Surtout lorsqu’on voit autour de soi tous les outils géniaux, sons, vidéos qui se développent, ça donne des idées. En fait, je ne suis pas un artistique ingénieux ou imaginatif, un inventeur, je serai plutôt un laborieux. C'est bien quand même.
Enfin, je m’en fous. 

Alors quoi, plus de quinze jours sans lire quoi que ce soit d’autre que des vrais livres, des revues.
Et puis tout va bien.
Ce n’est pas le bon trip de la communauté des blogs. Je me verrai plutôt comme un asocial de la toile. Un gentil quand même.

Ce n’est pas tant que je n’aimerai plus réagir contre l’actualité, raconter que je me chamaille de plus en plus avec le grand et que ça me plait, ou qu’un câlin de ma cadette (qu’a vraiment un caractère de chiotte en ce moment) pourrait durer des paquets de dizaines de minutes sans que je ne me lasse. Et puis il y a le boulot qui est en phase accélératrice de fin d’année, les week-ends bloqués jusqu’au bout de l’année.
Mais ce n’est pas très intéressant à raconter ou alors il y faudrait une forme que je ne trouve plus forcément. 

Bref, je peux (avec encore quelques efforts) laisser passer des jours sans poster sans me prendre la tête.
Quant aux lectures voisines, j’accepte de ne pas savoir régulièrement ce qui se passe à côté. Ouais, c’est égoïste.
Je crois que je suis un peu névrosé là-dessus. Par exemple, y’a des revues auxquelles je suis abonné depuis des tant d’années que je n’ose pas m’y désabonner. Et tout s’entasse dans des cartons (sûr qu’on ne déménagera pas tous les ans). 

C’est pareil avec les blogs.
Ou alors c’est mon autre syndrome d’insatisfaction chronique qui ne veut pas que je publie une note tant que je n’en suis pas content. C’était un signe ces dernières semaines de commencer une note, l’effacer, reprendre, réeffacer, supprimer même (vous ne vous rendez pas compte, descendre toute une page A4 en police Trebuchet MS 10 et supprimer) ou alors perdre le fichier. C’est symptomatique. 

Alors il vivote ce blog.
Il repartira sans doute à un moment. J’aimerai bien. J’ai distendu les liens (sympathique image non ?). 

Allez, bien à vous et à bientôt.

PS: à propos du titre, il était important que ce focus ne ressemble pas à un faux-cul.

Posté par barnabe à 08:56 - 1, 2, 3, blog - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

  • C'est marrant comme c'est cyclique chez toi les crises d'éloignement ou de mue de blog. Mais t'as bien raison de faire ce que tu sens au moment où tu le sens. Je veux dire, c'est pas comme si tu touchais un salaire pour ça, tes obligations ne sont que celles que tu te créées et il ne faut pas qu'elles en viennent à en gâcher le plaisir.

    (Ceci dit comme je suis du genre crampon-glue à ne pas trop laisser les liens se distendre, je fais un court résumé de la situation : on va bien, Cro-Mi pousse comme de la mauvaise herbe, il confirmera s'il passe mais il semble que LVN ait beaucoup de travail (mouarf ça change), lalune râle et heidi blogouille, il y a une vie hors les primaires du PS et est-ce que tu viens pour les vacances, moi je n'ai pas changé d'adresse).

    Sérieux, relax, hein ? Y a même des gens qui arrivent à vivre SANS blog, spa dingue, ça ?

    Et des bisous.

    Posté par Anne, 14 novembre 2006 à 09:16
  • si c'est monologuistique faut il te répondre par commentaire interposé? j'hésite... surtout pour quoi dire? pour quoi pas...

    et bien je plussoie anne sur le fait qu'il faut faire les choses comme on les veut ou comme on voudrait qu'elles soient,
    et si tu te sens l'envie de distendre et bien distend toi et surtout profite bien de ta vraie vie...
    c'est bien ça le plus important! la nouvelle n'est pas neuve...

    mais qu'une note distendue et détendue de temps à autre te pique et je profiterais alors de ta prose syllabiquement joueuse avec plaisir...

    Posté par bliksem, 14 novembre 2006 à 19:17
  • T'avais les cheveux blonds
    Un crocodile sur ton blouson
    On s'est connu comme ça
    Au soleil, au même endroit.

    T'avais des yeux d'enfant
    Des yeux couleur de l'océan
    Moi pour faire le malin
    Je chantais en italien.

    Est-ce que tu viens pour les vacances ?
    Moi je n'ai pas changé d'adresse
    Je serai je pense
    Un peu en avance
    Au rendez-vous de nos promesses.

    Je reviendrai danser
    Une chanson triste, un slow d'été
    Je te tiendrai la main
    En rentrant au petit matin.

    C'que j'ai pensé à toi
    Les nuits d'hiver où j'avais froid
    J'étais un goéland
    En exil de sentiments.

    Amour d'enfance
    D'adolescence
    On dit je t'aime
    Et on oublie quand même.

    (Merci Anne - Barnabiche, t'as échappé de justesse à "Reviens" d'Hervé Villard, grâce à tes dernières lignes réconfortantes).

    Posté par Richard G., 16 novembre 2006 à 08:54
  • Richard, je savais que je pouvais compter sur toi pour enchaîner. Faudrait qu'on l'enregistre, le 24, histoire de la podcaster à sieur Barnabé et le faire sortir de son mutisme provisoire.

    Posté par Anne, 16 novembre 2006 à 12:11
  • T'as prevu de lire des revues le 24 nov. au soir ?
    Ou y'a moyen de te sortir ? )

    (P't'etre un moyen de retendre quelques liens... p )

    Posté par Tippie, 16 novembre 2006 à 15:21
  • Posté par 4, 16 novembre 2006 à 15:38
  • A bientôt, Barnabé.



    Signé : une lectrice détendue.

    Posté par Anitta, 17 novembre 2006 à 08:27
  • Ben Barnabé, tu sais, tu es ici chez toi alors tu as tous les droits d'y faire (ou pas) ce que tu veux (ou pas).
    Peut être que ça ne te suffira pas comme justification, car je sens bien que la tentation du blog est encore là, à la fois comme une envie, un peu comme un regret aussi (presque).
    Mais bon... Tu as peut être envie de trouver la bonne distance par rapport à tout ça. N'est ce pas ce qu'on trouve souvent après l'enthousiasme des débuts ?
    En tout cas, on viendra voir ici s'il y a des nouvelles.
    Mais bon, tu t'y prend quand même vachement à l'avance pour te faire embaucher pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud dis-donc !
    Smacks Bises !

    Posté par LaVitaNuda, 17 novembre 2006 à 18:31
  • Un blog c'est du temps, surtout quand on s'impose ce rythme de dingue quotidien et qu'on veut écire quelque chose de bien, de surcroît.
    Le tout est de trouver le bon rythme, d'arriver à concilier tout ça avec la vraie vie, ce qui n'est pas si facile que ça.
    Alors, arrêt de jeu ou mi-temps, c'est comme tu le sens et on reviendra si y a des prolongations...

    Posté par CarrieB, 18 novembre 2006 à 21:12
  • C'est bluffant.
    Cela doit faire plus de 15 jours que je n'ai rien écrit...pas d'inspiration, pas de temps. Et pour me justifier je ne ponds qu'une note de 3 lignes...alors que tu nous fais un roman!

    Posté par Phany, 19 novembre 2006 à 12:49
  • Tu es humain ? Bonne nouvelle

    Posté par C4l1m3r0, 27 novembre 2006 à 11:27
  • o_Ò

    Posté par 4, 27 novembre 2006 à 17:20

Poster un commentaire