Discussions avec torts et travers

30 novembre 2004

Y'a dl'a joie

Dernier jour de novembre, la fin de l'année arrive à grandes enjambées.   J'adorai les fins d'années quand j'étais petit. Evidemment, tout était lié aux vacances de Noël, au réveillon, au lendemain matin joyeux. Je n'ai pratiquement pas de souvenirs de l'enchantement qui entourait la venue du père barbue avec sa hotte, ses rennes, son traîneau. Je ne sais même plus quand mes parents se sont substitués au gros monsieur au pif à l'air aviné. J'imagine donc mes surprises de découvertes du 25 décembre au matin.   ... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 09:36 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

29 novembre 2004

Regards de bars

Le boulevard Bonne Nouvelle vivait sous l'agitation de véhicules alors que je m'asseyais sous l'avancée entoilée de ce petit café parisien qui faisait face au théâtre du Gymnase. Ils étaient là à m'attendre tandis que je m'étais débattu pendant deux bonnes heures embouteillées pour accéder à ses retrouvailles. Sur les écrans, le quinze de France se faisait piétiner par une horde de monstres vêtus de noir [1] mais peu m'importait ce spectacle, le mien était en face et à mes côtés. Une bière.   Fichtre que cela fait du... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 09:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 novembre 2004

Tournée des popottes

Pas de photos. Pas d'idée. Poil au nez. Petit tour des popottes en ce vendredi n'ayant qu'un seul intérêt que d'être ce foutu dernier jour de cette semaine de labeur où les journées passaient comme des flèches.   Cette semaine, j'ai foncièrement triché puisque ma semaine 'tellectuelle où je vous expliquai que nous n'étions que des cruches de neurones mêmes pas correctement connectés a été préparée en grande partie le week-end dernier en regardant les nuages gris tombés. Pis, la belle du Sud (Label de Marseille) '◄... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 14:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
25 novembre 2004

Cerf-volant (3)

Antoine disait : « On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux ». Fichtre quel grand homme était ce poète-écrivain-aviateur. Il y a quelque chose d'admirable chez cet homme. D'Antoine, il ne faut pas se tromper. L'autre Antoine dirait plutôt « On ne voit bien qu'avec Atoll, l'essentiel est flou sinon pour les yeux ». Oh, je sais ce ne sont que des élucubrations d'un homme qui aura absolument tout compris à ce que doit être la vie.   Mais je suis hors sujet ou... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 08:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 novembre 2004

Cerf-volant (2)

Tout le monde a compris où je fais pipi sur la moquette ?   Donc, je résume, la voie rationnelle n'est pas forcément celle qui est privilégiée instinctivement par nos neurones pour trouver une solution à un problème. Souvent, nous ne voyons pas la poutre que nous avons dans l'œil alors que nous nous étonnons du minuscule petit cure-dent coiffé d'une petite ombrelle qui orne notre dessert deux boules (de glace. Oh ça va hein).   Que fait notre cerveau de nos souvenirs. Comme énonçait non sans une certaine... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 09:26 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 novembre 2004

Cerf-volant (1)

Comme elles sont belles les filles de mon pays (tala lalala), nous pouvons dire que notre cerveau et ce qu'il contient est très complexe. Laissez moi vous conter pourquoi. Ces petites notes chapitrées (3 ou 4 selon l'humeur) vont vous tenir en haleine pour vous expliquer la raison de votre bêtise (je dis ça d'un ordre général, ne prenez pas ça pour vous directement) avec exemples à l'appui.   En préambule, l'image ci-dessus sur laquelle vous devez dire si : A : La case A est plus foncée que la case B ... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 08:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

22 novembre 2004

Bienvenue au bar Nabé

      Toujours dans la série du reflet des liens offerts à Barnabé. Comme quoi, nous sommes bien dans un espace interactif et intersidérant.   Faute à mes connaissances du moment, faute à mes autres choses à faire, je n'ai jamais trop passé de temps dans les bars. Bars Tabac parce que je ne fume pas, bar à péripatétitiennes parce que … bah je ne sais même pas pourquoi en fait (faudra que je creuse cette question), bar à Ricard parce que j'étais trop jeune. Restent les petits noirs à déguster de... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 novembre 2004

Manque de case

  Il me manque une case.   Je ne ferai jamais rien comme tout le monde et finalement, je m'en contente même si je ne suis pas toujours content. Faut pas se plaindre.   Faut m'excuser si il manque des lettres ce matin. C'est samedi. Et pis, les petits nains se sont donnés le mot, l'une à 2h et l'autre à 6. Et pis, le clavier, dès fois, il écrit tout seul, ou il n'écrit pas tout, ou je pense trop vite par rapport à mes didis. Enfin, là j'ai de la chance, c'est le clavier où je n'ai pas aspiré les ':'. ... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 10:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 novembre 2004

La défense de l'Elephant

'tain, 'tain, 'tain, c'est vendredi. Toujours pas de concept note, ma source à interrogations bizarres s'est tarie alors que je rentre de plus en plus tard du boulot le soir. Je n'ai presque plus le temps de vous lire : vous. Et ça m'énerve.   Comme mon éducation cinématographique s'effectue malheureusement la plupart du temps par télévision interposée, j'ai regardé le documentaire animalier sur la seule espèce qui se détruit elle-même sans souci alimentaire ou reproductif (et souvent, on se dit, heureusement). J'ai... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 11:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 novembre 2004

Gène et tard zen

Tarzan (Johnny Weissmuller) cherchant un blog en ville   Pause existentialiste afin de m'interroger sur la légèreté de mon blogàmoi.   En fait, je me retrouve tout honteux alors que la bise vient. Je n'ai pas toujours pas compris comment cela marchait depuis le 4 septembre 2003.   De temps en temps quand le temps me laisse le temps, je vais faire un tour sur technorati Et là, devant mes yeux ébahis portant les valises pesantes de nuits trop courtes, je vois de petits lutins qui m'apportent de petits cadeaux. ... [Lire la suite]
Posté par barnabe à 11:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]